L’équarrissage pour tous

Poutine dégonfle la baudruche

Poutine avance à présent ses pions directement dans la zone d’influence américaine sans
qu’Obama ne soit capable de lui opposer la moindre résistance. Ses manœuvres vont tous azimuts et la partie adverse n’a probablement plus conscience de l’ampleur des dommages infligés. Si on devait faire une analogie chirurgicale de la situation on pourrait dire que Poutine ampute le corps de ses bras et jambes avant de s’occuper des organes internes du patient. La différence d’avec un boucher se situe dans la justesse du geste.

Sur sa lancée, poutine a semé la panique et désorganisé le camp adverse. Obama n’a plus aucun autre argument que des excuses de mauvaise foi qui ne trompent plus personne (quand ce ne sont tout simplement pas des mensonges éhontés) et ses acolytes ne sont capables que de génuflexions et réactions déplacées. L’initiative leur a complètement échappé jusqu’à leurs bonnes vieilles tactiques de false flags pour retourner l’opinion et dont je doute personnellement qu’ils l’utiliseront.

Pour expliquer ceci il faut comprendre que la population sait à présent avec certitude que le gouvernement leur ment et n’agit pas dans leurs intérêts mais celui des lobbies qui le courtisent; citons aussi le vent de rumeurs de très fortes possibilités de false flags sur internet. Si jamais un attentat bénéficiaire à la cause d’obama et consorts survenait le peuple n’aurait aucun doute sur l’origine de l’événement. Ceci pourrait facilement renverser complètement la vapeur et déclencher une révolte voire plus. Il est donc extrêmement dangereux pour eux de jouer à ce genre de jeu.

Donc les lobbies ainsi que le gouvernement sont dans le viseur de la population américaine et de son armée qui exprime de plus en plus ouvertement et clairement son refus de suivre des ordres illégaux. Ils ne se laisseront plus manipuler aussi facilement, et encore moins intimider. Ils s’unissent et s’organisent.

Il va sans dire que cette situation ne se calmera pas comme les protagonistes en question le voudraient. C’est un changement d’époque radical qui se produit. La mise en lumière des différentes félonies du régime légitimise de plus en plus l’opposition (citons Ron Paul par exemple dont la clairvoyance et la sagesse n’ont regrettablement pas d’équivalent connu à ce jour au congrès) et les fameux “conspiracy theorists” que l’on montrait du doigt jusqu’alors.

Les exemples de défiance de la population ne vont que se multiplier. Pour l’instant seuls les groupes forts sont en mesure de désobéir, mais il ne devrait pas se passer beaucoup de temps avant que la population ne s’engouffre dans la brêche:
http://intellihub.com/2013/09/11/texas-open-carry-advocates-test-state-capitol-home-depot-policies/
http://investmentwatchblog.com/over-1-million-bikers-ride-on-d-c-only-200-muslims-show-up-at-event/

Avec l’anniversaire des événements du 11 septembre en particulier une majorité de la population sait à présent que l’explication officielle ne tient pas la route. C’est un immense camouflet pour les propagandistes.

Camouflet car ils ne tiendront pas longtemps exposés à la lumière et la vindicte publique. La partie est finie, c’est une question de temps et le délai est beaucoup plus court qu’ils ne le pensent. Et quand bien-même ils s’en rendent compte ils sont tellement désorganisés qu’ils lavent leur linge sale en public:
http://mondoweiss.net/2013/09/aipac-must-be-kept-for-consensus-issues-only-israeli-diplomat-slams-israel-lobby-for-engaging-on-syria.html
http://www.theguardian.com/environment/earth-insight/2013/aug/30/syria-chemical-attack-war-intervention-oil-gas-energy-pipelines
ce qui est la meilleure tactique pour éclaircir leurs rangs encore plus vite.

Pendant ce temps, poutine parle directement au peuple américain et se fend d’un article au lendemain du jour anniversaire du 11 septembre 2001 dans le new-york times:
http://www.nytimes.com/2013/09/12/opinion/putin-plea-for-caution-from-russia-on-syria.html?src=twr&_r=3&
cet article est historique à plus d’un titre. Tout d’abord il arrive le 12 septembre, éclipsant d’une certaine façon le renforcement de l’historiographie officielle des événements; c’est une réponse du berger à la bergère pour ne pas avoir laissé les parlementaires russes discuter avec leurs homologues américains; c’est finalement le chef de l’état russe qui tend la main au peuple par dessus l’épaule d’un gouvernement objectivement hors de contrôle. Ensuite le support de la population et son rejet du régime est clairement visible au travers des commentaires, dont certains très élaborés montrent sans aucune ambiguïté que ce rejet touche autant les couches populaires que hautes. Il y a bien entendu une foule de commentaires dont on devine sans difficulté qu’ils sont issus des classiques psyops, pod people, nervis et useful idiots habituels, mais ils ne trompent plus personne.

Obama ne sera jamais en mesure de répondre dans les journaux russes, ce que les règles de la bienséance demanderaient. Il s’expose de plus en plus à l’opinion publique comme un imposteur sinon un traître (mot qui fait de plus en plus florès dans les commentaires de tout article un tant soit peu connexe au sujet sur les sites américains). De fait, Poutine accélère encore plus la déroute de l’empire.
http://sherriequestioningall.blogspot.ch/2013/09/us-government-is-committing-treason.html
http://investmentwatchblog.com/wtf-nsa-is-giving-u-s-citizen-data-to-israel/

Après les dernières révélations de snowden, les jours d’obama sont comptés:
http://www.theguardian.com/world/interactive/2013/sep/11/nsa-israel-intelligence-memorandum-understanding-document
au point que certains commencent à demander publiquement si le vrai ennemi des usa n’est pas tout simplement à washington:
http://www.activistpost.com/2013/09/are-real-enemies-in-syria-or-washington.html

Mais si la possibilité de false falg est devenue beaucoup plus difficile pour les agresseurs, il leur reste celle de retrouver une pseudo-légitimité en changeant de cible
http://www.israelnationalnews.com/News/News.aspx/171825
ou en accélérant discrètement la situation en syrie pendant qu’il y reste encore quelques “rebelles” (à vérifier):
http://mychal-massie.com/premium/us-troops-receive-orders-to-deploy-to-syria/
ou encore de pratiquer l’intimidation façon chicago dans le camp de poutine:
http://p.washingtontimes.com/news/2013/sep/11/russian-ambassador-assassinated-abkhazia/?utm_source=RSS_Feed&utm_medium=RSS

Mais poutine sait que la victoire est proche. Il ne changera pas de tactique -la transparence- et on peut compter sur lui pour mener la course en tête jusqu’au bout.

La façon dont il a retiré toute prise d’initiative aux américains et commence à dégonfler la baudruche par la décrédibilisation et la démoralisation de ses adversaires est magistrale, car elle réduit de plus en plus leur légitimité et par là la possibilité d’un conflit nucléaire.

Croisons encore les doigts car tout n’est pas joué. Le cas échéant on pourra dire que poutine fut un redoutable stratège, doublé d’un finisseur hors-pair.

PS: Nous avons atteint un moment charnière dans la crise syrienne, mais plus généralement dans la traditionnelle habitude du milieu de la haute finance de régler leurs problèmes de gestion par l’organisation et le financement de conflits armés. Je pense qu’Obama est en passe de devenir extrêmement gênant pour ceux qui l’ont mis en place, ayant échoué sa mission première qui était de démarrer une guerre mondiale. La situation économique des USA le justifiait.
http://www.zerohedge.com/news/2013-09-12/war-now-inevitable

En conséquence il n’est probablement pas exclu qu’il soit sorti du jeu par la force. 2016 est trop loin pour certains et l’effondrement économique des USA se sera sûrement produit d’ici-là. Un coup d’état ou un asassinat ouvrirait certaines possibilités et une fenêtre que poutine a récemment refermé sur les USA.

Entre les deux possibilités, celle d’un assassinat d’obama est la plus probable car permettrait d’éliminer simplement la personne devenue gênante, unanimement détestée et désignée d’office comme fauteur de trouble, galvaniserait la population autour d’un nouvel évènement 911-like, et finalement permettrait à son remplaçant de rapidement dépêcher une “enquête” et de sortir des “preuves” que l’iran ou la russie est responsable de la manipulation afin de lancer une opération d’envergure sans retards administratifs. Ce serait du pain béni ainsi qu’un avertissement pour son successeur.

Un coup en revanche serait une victoire pour poutine et donc le signal de la lente descente des USA aux enfers via la banqueroute économique. Certaines rumeurs circulent qu’une telle menace serait actuellement matérialisée:
http://bobpowell.blogspot.ch/2013/09/military-coup-in-progress-in-washington.html

Donc il ne reste qu’à saluer monsieur obama pour son rôle et s’attendre à voir son avion s’écraser ou un iranien fou l’exécuter, que sais-je encore…

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s