Premier soubresauts

De paranoïa chez obama qui vexé à mort par l’épopée budgétaire actuelle et la question du relèvement du plafond de la dette s’est vu signifier un dé-financement de son projet fétiche qu’est l’obamacare.

Bien que ce projet ne soit pas du goût de tout le monde en particulier pour ses implications vis-à-vis de l’accélération brutale des coûts de la santé pour toutes les classes de la société au moment où les usa sont frappés de plein fouet par une crise sans précédent, il prend personnellement qu’on lui impose le budget soit pour le gouvernement, soit pour obamacare, et montre ainsi qu’il a toutes les qualités et la stature requise pour être président de la plus grande démocratie du monde, celle qui dispose aussi d’un nombre de bombes atomiques non négligeable.

Obama’s latest outburst accusing Congress of “trying to mess with me”, and using the term “deadbeat nation” three times in his speech – marks another low-point in White House history, perhaps a product of extreme political narcissism.

It seems that the federal government machine is running out of money to build its top-down command-and-control pyramid in America…

Pour les parlementaires la question ne se pose pas, à savoir que le budget fédéral américain est composé des dépenses obligatoires et des dépenses discrétionnaires. Les dépenses obligatoires incluent la sécurité sociale et medicare. Il est de fait illégal de ne pas les payer.

Le congrès ne peut arrêter de les payer même avec un amendement constitutionnel. Si le plafond de la dette est relevé la sécurité sociale et médicale vont immédiatement consommer ce nouveau crédit. Si le niveau de la dette n’est pas relevé alors les usa seront forcés de couper toute dépense discrétionnaire (cela concerne en particulier les dépenses militaires…).

Il est donc certain qu’un défaut sur la dette se produira si les dépenses obligatoires (sécurité sociale et medicare) dépassent les revenus fédéraux et si le plafond de la dette n’est pas relevé.

A noter: les dépenses obligatoires en 2012 s’élevaient à $2200Mds et les recettes totales (incluant les impôts sur le revenus et sur les entreprises) à $2400Mds. De fait le gouvernement fédéral est quasiment de facto en défaut. On ne peut plus rien faire avec $200Mds de nos jours…

PS: Il est vrai que la FED peut imprimer du papier pour éviter le défaut, mais si, et seulement si le congrès relève le niveau de la dette.

http://21stcenturywire.com/2013/09/21/obama-angry-theyre-trying-to-mess-with-me-as-houses-vote-to-defund-obamacare/

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s